Le réchauffement climatique fait l’unanimité…

27 mars 2013

… du moins, au sein de la communauté scientifique.

J’ai encore entendu et lu récemment des personnes mettre en doute le réchauffement climatique. De manière gentille (« Il parait que le GIEC a fait une erreur ») aux plus agressives (« Réveillez-vous, c’est qu’un immense f… de g… »). Je ne compte pas les plus naïfs (« Pourtant il fait froid cet hiver… ») qui ont juste besoin d’un peu d’explications.

ImageLa preuve du consensus sur le réchauffement climatique ? Ce graphique, compilant les études admises et publiées par la communauté sur le réchauffement climatique anthropique (dues aux activités de l’homme) depuis 1991.

L’auteur a recherché sur la base « Web of Science » les articles publiés à ce sujet, il peut y avoir des erreurs mais la tendance est importante. En noir, les études qui accréditent la thèse, en rouge celles qui la rejettent.

Conclusion : Les scientifiques sont largement d’accord. Arrêtons d’accorder autant de crédibilité à ceux qui mettent en doute ce consensus.

La question n’est plus de savoir si le climat se réchauffe à cause de l’homme, mais de quelle manière et à quelle vitesse il le fait. Là, les débats sont intenses.


Les émissions de GES ont bien diminuées en Europe

9 octobre 2010

L’Agence européenne pour l’environnement a publié ses derniers chiffres. En 2008, l’Europe a encore une fois et pour la cinquième année consécutives diminué ses émissions de gaz à effets de serre (GES). L’Europe des 15 a émis 6.9% de GES de moins qu’en 1990, et l’Europe des 27 a réduit de 2% ses émissions pour 2008, ce qui l’amène à 11% de moins que son niveau de 1990.

Après 5 ans de baisse, la tendance semble donc bien se confirmer, et les objectifs du protocole de Kyoto en la matière (8% de moins que le niveau de 1990 d’ici 2012) semblent finalement atteignables.


Emissions de CO2, les pays se renvoient la responsabilité.

4 mars 2010

Probablement le point le plus délicat des négociations politiques : La responsabilité.

C’est probablement la principale raison du fiasco du sommet de Copenhague. Chaque pays se renvoie la responsabilité des émissions de CO2. Les différents points de vue :

  • Les Emissions globales. Quels sont les pays les plus émetteurs au monde ? En tête la Chine (21%) et les Etats-Unis (20%), devant la Russie (6%), L’Union Européenne représente environ 15% des émissions.
  • Les Emissions moyennes par habitant. Cette fois, on retrouve en tête le Qatar (60 t/hab/an). Les Etats-Unis (19 tonnes), l’Australie et le Canada (17 tonnes) sont loin devant la Chine et sa grande population (4 tonnes). Un européen en rejette environ 8 tonnes, un russe 11.
  • La contribution historique aux émissions. Les grands gagnants sont cette fois les Etats-Unis (30%) et l’Europe (27%). L’Australie ne représente ici que 1% des émissions.

Ainsi la Chine met en avant son importante population, l’Europe affiche des résultats globalement meilleurs actuellement par rapport à d’autres, l’Australie utilise sa faible participation historique aux rejets de CO2. 

Chacun y va de son point de vue et attend que les autres fassent quelque chose. Pourtant, il faudra bien que l’on sorte vite de cette impasse, et que l’on arrête ce jeu du « C’est ta faute, toi d’abord. ».


Breathing Earth

19 février 2010

Voilà un site très interessant, présentant une carte du monde animée et interactive.

La carte s’initialise au départ. A partir de là, vous observez les quantités de CO2 rejetées ainsi que l’évolution des naissances et des décès. A droite vous avez les statistiques à l’échelle du monde, à gauche celle du pays sur lequel se trouve votre souris. Vous voyez comment cela a évolué depuis votre connexion au site.

Cliquez sur l’image.


L’ Ultimatum Climatique – Copenhague 2009

12 décembre 2009

« On ne négocie pas avec le climat. On agit ! »

En ce moment a lieu le Sommet de Copenhague. Le sommet pour la lutte contre le changement climatique.

Situation : Le changement climatique est en marche. Plus que les conclusions scientifiques, on en voit depuis plusieurs années et au fil des jours des impacts directs. Les premiers… Le traité de Kyoto a été un échec, celui de Copenhague ne doit pas l’être, car il s’agit du virage à ne surtout pas rater pour éviter un dérèglement climatique intense. Il n’y a plus à espérer de conclusions scientifiques allant dans l’autre sens. La science a parlé, la politique doit agir.

Greenpeace, WWF, Action contre la faim, Care, FIDH, Fond. Nicolas Hulot, Les Amis de la Terre, Médecins du monde, OXFAM France, RAC-F et le Secours Catholique se sont réunit pour se faire entendre d’une seul voix à nos dirigeants avant le sommet. Un appel au président a été lancé. Atteindre un triple objectif satisfaisant : diminution des rejets de CO2 des pays industrialisés, aide aux pays en développement pour en faire de même et pour affronter les premiers effets du changement climatique, et arrêt de la déforestation massive en cours.

Signez l’appel !http://www.copenhague-2009.com/appel


HOME, le film

5 juin 2009

Peu de monde le sait mais le 5 juin est célébrée la journée mondiale de l’environnement dans une centaine de pays. Cette année, c’est le film de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Luc Besson, HOME qui fait parler de lui.

HOME se présente comme un film où les séquences grandioses prises d’altitude s’enchaînent, et nous invite à observer la beauté de la planète, les grands changements dus à l’homme, ce qui doit être protégé. Les critiques, dont celle du chef de l’Etat,  sont très bonnes.

Le film sort donc aujourd’hui, vendredi 5 juin, dans 126 pays, libre de droits (les éventuels bénéfices seront reversés à des associations oeuvrant pour le planète), et en 4 langues (anglais, allemand, espagnol, français). France 2 le diffuse dès ce soir, mais sinon vous pouvez voir gratuitement le long-métrage directement ICI<YouTube>. Bon film!