Les Transformations de l’ Energie

8 juin 2013

L’Energie se présente sous diverses formes, et passe d’une forme à l’autre par différentes transformations.

Parmi les différentes formes, on retrouve les énergies thermique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, cinétique, et nucléaire. Il existe différents moyens pour passer d’une énergie à une autre. Certains sont naturels (photosynthèse, muscles), certains sont artificiels (moteurs, éoliennes).

L'Energie passe d'une forme à une autre grâce à différentes transformations.

L’Energie passe d’une forme à une autre grâce à différentes transformations.

Certaines productions d’énergie passent ainsi par plusieurs états avant d’obtenir l’énergie sous la forme souhaitée, exemple d’une centrale nucléaire : L’énergie nucléaire crée une énergie thermique, cela crée de la vapeur d’eau qui entraîne une turbine (énergie mécanique), restituant pour finir une énergie électrique grâce à l’alternateur.

Chaque transformation contient une plus ou moins grande part de pertes, qui impacte le rendement général de la transformation. Dans l’idéal, on essaie tant que possible de réduire le nombre d’étape pour arriver à un même résultat.

Encore un exemple : les lampes. Pour une lampe à incandescence, on utilisait de l’énergie électrique pour chauffer le filament par effet Joule (énergie thermique), dont une partie se transformait en énergie rayonnante pour, enfin, nous éclairer. A présent, les lampes LED passent directement de l’énergie électrique à l’énergie rayonnante, ce qui explique la forte différence de consommation entre les deux technologies.

L’Energie : différentes formes, différents moyens de l’utiliser.

Publicités

Qui a tué la voiture électrique ?

17 septembre 2012

Petit zoom sur un documentaire diffusé en 2006, très instructif sur le parcours chaotique de la voiture électrique.

Il y a 100 ans, les voitures électriques étaient plus nombreuses que les voitures à essence. La technologie a donc un fort passé, mais pourtant, les constructeurs font beaucoup de prototypes, mais ne les mettent presque jamais sur le marché. Pourquoi son développement est-il si limité ?

La EV1 de General Motors, un petit bijou grand public développée dans les années 90, à un prix raisonnable, a été arrêté au bout de quelques années alors que la demande existait belle et bien.

Ce documentaire, pro-électrique, montre surtout que le développement de l’électrique a été freiné non pas par la technique, mais par les gouvernements, par les entreprises pétrolières, et surtout par les constructeurs eux-mêmes. Le combat était inégal :

  • Pas de réel marketing autour de l’électrique par les constructeurs
  • Suppression des législations portant sur le rejet de CO2 et la recherche d’efficacité énergétique
  • Aides fiscales très importantes sur les hummers (plus de 20L/100km)
  • Importante baisse volontaire du prix du pétrole par les membres de l’OPEP
  • Etc.

Ce documentaire a beau être militant, on en ressort quand même avec une impression de gâchis et de dégoût devant les choix politiques et commerciaux.


HIRIKO, la citadine électrique pliable

24 juin 2012

Non polluante et ultra-compacte, la voiture HIRIKO est définitivement faite pour la ville.

Portée par un consortium de groupes espagnols, la HIRIKO (« urbaine », en basque) est un modèle de voiture électrique capable de se replier au stationnement, prenant ainsi le moins de place possible. D’une taille d’une smart, capable d’accueillir deux passagers, elle ne mesure plus que 2 mètres de long une fois en stationnement. Le défi était de concevoir une véhicule à quatre roue qui s’adapte à la ville, en y prenant le moins de place possible. On peut dire que le défi est réussi.

L’habitacle et le coffre sont deux éléments séparés, dont les mouvements sont gérés par un vérin : une fois la voiture garée, l’habitacle se redresse et le coffre vient se glisser en dessous. Tout cela est permis en intégrant directement dans les roues la direction, la suspension, le freinage, et bien entendu le moteur. Le tout est contrôlé au niveau du volant, ce qui a permis de se passer des éléments mécaniques rigides d’une voiture classique.

Côté performance, la HIRIKO se recharge en soit 20 minutes, soit 6 heures, et a une autonomie de 120km. En revanche, ne comptez pas dessus pour faire un tour en campagne ou sur le périphérique, elle a été adaptée pour une vitesse de 50 km/h.

Bref, une citadine exclusive, qui intéresse beaucoup certaines villes en vue de créer un parc de voitures libre-service (Barcelone ou Berlin par exemple). Prévue à la vente en 2013, son prix avoisinerait les 12500 € pièce.


La Volvo V60 Plug-in, première voiture hybride européenne

10 janvier 2012

La Volvo V60 Plug-In Hybrid va arriver sur les marchés d’ici mars 2012.

Il s’agit de la version hybride de la V60, capable d’utiliser la technologie hybride, rechargeable sur secteur en 4h30, et combinable avec un moteur diesel (une première!). Elle affiche une consommation de 1,9 L/100 pour une rejet de 49 grammes de CO2 par kilomètre.

Elle disposera de trois modes de fonctionnement : pleine puissance (thermique), hybride, électricité pure. En mode électrique pur, elle peut parcourir 50 km, juste ce qu’il faut sachant qu’un français parcoure en moyenne 40 km par jour. En dehors de cela, le réservoir de carburant n’ayant pas été changé, on atteint une autonomie totale de 1000 km.

Une très belle voiture, à un détail près, le prix : 59.000 €! (Aïe!)


La Consommation Electrique des appareils de communication.

5 décembre 2009

Les Technologies de l’Information/Communication (TIC) progressent en France, et cela se voit à la facture.

Selon un rapport remis au ministère de l’Ecologie en Mars 2009 (voir ici), les TIC représenteraient 13.5% de la consommation électrique française, soit environ la production de 8 réacteurs nucléaires. Oui, impressionnant. Téléviseur, Internet, et autres accessoires ont pris énormément d’importance dans nos sociétés, et récupèrent donc leur part du gateau électrique. Notons toutefois que la consommation énergétique est probablement relativisable du fait des économies et changements d’habitudes qu’on entraîné ce type de technologie : tel le dématérialisation (développement de la numérisation) et du télétravail (travail à distance) par exemple.

Les TIC sembleraient ainsi bien capables d’être de bons acteurs dans la lutte contre l’effet de serre, même si le secteur n’est pas épargné dans la recherche de l’efficacité énergétique. Un mauvais point tout de même : dans ce même rapport, on apprend qu’entre 10 et 15% seulement de l’électrique et de l’électronique est correctement recyclé. Décidement, on a du mal à faire les choses bien comme il faut.

 


Les voitures électriques à Francfort.

20 septembre 2009

Au salon automobile de Francfort, qui se tient jusqu’au 27 septembre, LA star, c’est la voiture électrique.

Il devient presque inconcevable pour un constructeur automobile de ne pas avoir de modèles électriques. C’est pourquoi on observe cette année, au Salon de Francfort, une vingtaine de modèles faisant la part belle à l’électrique. Soit bien 20% de l’offre présentée au salon, une tendance qui risque de s’accentuer au fil des années. Attention toutefois, il ne s’agit dans la majorité des cas que d’une vitrine promotionnelle, l’offre commercial se fait toujours attendre.Bluecar (Bolloré)Fluence ZE (Renault)Twizy (Renault)

Du côté du tout électrique français, ça progresse.

  • Le groupe Bolloré prévoit le lancement en 2010 de sa Bluecar, tant attendue mais au lancement déjà à maintes fois reporté. D’un autonomie annoncée de 250 km, le groupe évoque un prix unique ,à la location, de 330€/mois.
  • Peugeot intervient avec sa iOn, pour une autonomie de 130 km.
  • Renault frappe un grand coup, en proposant 4 modèles différents, à savoir : Fleunce (berline familiale), Kangoo ZE (petit utilitaire), Zoé (citadine) et Twizy (original 2 places). Cette dernière, bien qu’affichant une autonomie encore moindre (100km contre 160 pour ses collègue) pourrait être rechargée en 3h30 sur du 220 volts (contre 5 à 8h pour les autres).

Détail pour le rechargement, Renault parle toujours de sa solution Quickdrop, qui consisterait à changer les batteries directement dans des stations dédiées en 3 minutes. Ainsi il faudrait compter une location de batteries à environ 100€/mois, pour des voitures vendues au prix d’une voiture équivalente Diesel.

Peut-être que bientôt il y aura autant d’offre que de demande pour les véhicules nouvelle génération.


BYD, futur géant de l’ automobile ?

16 avril 2009

L’entreprise chinoise BYD fait de plus en plus impression dans le monde de l’automobile.

BYD (pour Believe Your Dreams, et pourquoi pas?) c’est au départ le numéro 2 mondial des batteries électriques, lancé sur la scène automobile depuis seulement 2003. Rien à voir avec les classiques constructeurs thermiques, tout pour BYD se conçoit autour de ses batteries. Et pour la course qui se profile pour la voiture électrique, sa présence impressionne.

D’autant que ses coups d’éclats foisonnent en ce moment. Il y a peu de temps, BYD annonçait coup sur coup une nouvelle batterie inédite lithium-phosphate de fer, la mise en commercialisation de l’hybride F3MD et la tout-électrique E6, toutes deux pourvues de batteries qui serait rechargeable à 100% en une heure avec chargeur rapide, pour une autonomie de 400 km.

Objectif de la marque : les marchés européens et américains d’ici 2011. Objectif très réaliste tant l’absence de modèle de ce type est presque inexistant chez les constructeurs classiques, malgré le fait que les cadors de l’automobile (General Motors) s’effondrent et que la demande des consommateurs est de plus en plus encourageante dans ce sens.