Remise en service d’une station hydroélectrique en Ethiopie

En Ethiopie, la station hydroélectrique Gilgel Gibe II a ré-ouvert, après 11 mois d’inactivité due à un effondrement géologique.

D’une puissance installé de 420 MW, la centrale a été appuyée par l’Italie qui a co-financé ce projet et les travaux de réhabilitation après l’accident ayant suivi son inauguration le 14 janvier 2010. Dans un pays encore très peu consommateur d’énergie, cette centrale représente près de 50% des besoins du pays.

Quatre autres projets sont à l’étude actuellement en Ethiopie pour augmenter la production énergétique, partageable avec plusieurs de ses voisins, comme le Soudan, le Kenya, ou Djibouti. L’ensemble est toujours soutenu par l’Italie, mais aussi par la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement.

Notons qu’une polémique existe sur un de ces projet, Gibe III, qui serait un immense barrage de 1800MW, aux conséquences « cataclysmiques » sur les populations et différentes tribus des vallées en contre-bas. Ces populations de 300.000 personnes vivant de la pêche et au gré des inondations annuelles qui leur permettent de cultiver leurs terres seraient ainsi menacées, la plupart étant pourtant à l’heure actuelle auto-suffisantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :