General Motors dépose le bilan

General Motors, qui n’a su s’adapter à la nouvelle donne énergétique, s’est officiellement déclaré en faillite le lundi 1er mai.

GM logoCette fois, c’est fini. GM n’a pas pu se sortir de ces 82 milliards de dollards de dettes. C’est pourquoi l’entreprise s’est placée sous la protection de la loi américaine, et sera détenue à 60 % par le gouvernement fédéral.

C’était la chute annoncée d’un géant. Un géant de l’automobile qui n’a pas été en mesure de se renouveller pour affronter la fin du pétrole bon marché. Il y a à peine plus d’un an, GM était toujours le n°1 mondial de l’automobile (après 77 années à cette place), avant de céder sa couronne à Toyota, nouveau fleuron de l’automobile avec ses petites voitures, bien plus économes en énergie et en argent. Après 86 années en indice phare du Dow Jones (le plus vieil indice de la bourse de New-York), c’est une grande page de l’industrie fleurissante des Etats-Unis qui se tourne.

La restructuration à venir s’annonce draconienne. Onze sites à fermer, trois en chômage technique, suppression de 40% des points de vente, 24000 suppressions de poste. Un moindre mal pour éviter une hécatombe de l’économie nationale, mais toutefois le début de l’inconnu pour les salariés; des ouvriers bien portant, payés bien au-dessus de la moyenne, avec des avantages pour les familles, jusqu’à une assurance maladie prise en charge par le constructeur américain. Un symbole au pays de l’oncle Sam…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :