La fusion nucléaire reproduite par des lasers

Les conditions de fusion nucléaire retrouvées grâce aux lasers.

L’avantage des lasers est de pouvoir transporter sans presque aucune pertes ou modifications une très grande intensité au niveau d’un point précis. Avec une telle énergie déployée si précisement, on créé des conditions de pression et de température suffisante (mais toutefois infernales !) pour amorcer la fusion des éléments présents, fusion qui peut apporter 10 fois plus d’énergie que celle fournie par les lasers. Chambre sphérique du NIF

Le 10 mars dernier, le NIF (National Ignition Facility) ont fait tourner les faisceaux de leurs 192 lasers sur un cylindre d’un demi-millimètre de diamètre, lui-même placé dans une chambre sphérique de 10m de diamètre. Opération réalisée : les lasers se sont tous déclenchés en même temps (les 192 !) et ont permis d’atteindre une énergie phénoménale de 1.1 MJ. Le but de cette expérience est d’étudier le comportement de la matière, étape déterminante pour une conception d’un réacteur adapté à la fusion.

Les physiciens américains ont donc lancé les expériences de fusion véritable. Leurs homologues français du CEA devraient leur emboîter le pas prochainement en activant les 240 faisceaux du Laser MégaJoule (LMJ), dimensionné pour atteindre les 1.8 MJ !

Science&Technology, article du 30 mars 2009 à propos du NIF (en anglais)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :