Baisse des consommations, merci la crise !

Après la diminution de déchets ces derniers mois, voilà la demande en électricité qui diminue, avant celle probable en pétrole.

Voilà un effet -relativement- inattendu de la crise : on consomme et on pollue moins.

Il y a quelque mois, l’ORDIF (Observatoire des Déchets d’ Ile-De-France) a annoncé 15 à 20 % de déchets en moins collectés dans la région depuis le début de la crise.

 Au mois d’Avril, la demande en électricité française a diminuée de 10 % (-4.8 TWh d’électricité) par rapport à Avril 2008. Notons toutefois que cela s’équilibre avec les premiers mois de l’année où la demande a atteint des records, à cause de l’hiver rigoureux.

Quand aux prévisions pour le pétrole en 2009, l’Opep comme l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prédisent tout deux une baisse, respectivement, de 1.8% et de 3% de la demande.

La crise a donc été de loin le phénomène le plus efficace pour ralentir notre consommation, et donc ses dégâts sur l’environnement. Bien sûr il n’y a pas de quoi se réjouir totalement. Quoiqu’il en soit, ça montre que l’objectif de réduction de la consommation est faisable. Après sommes-nous franchement obligés de stopper l’économie mondiale pour cela ?Crise et écologie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :