VIVACE : Récupérer l’ énergie des courants lents

Une méthode pour l’énergie hydraulique des faibles courants : le VICACE.

Récuperer l’énergie hydraulique nécessitait jusqu’à présent d’avoir des courants assez forts. Grâce au professeur Michael Bernitas et son équipe de l’université du Michigan, cela pourrait être possible sur des faibles courants.

A l’inverse de nos barrages et autres hydroliennes, qui récupère de l’énergie par le biais de turbines, le VIVACE (Vortex Induced Vibration for Aquatic Clean Energy) utilise les tourbillons créés par les courants lorsqu’un objet est placé dans son écoulement. C’est la première fois que ces vibrations, qui n’ont toujours eu que des effets négatifs ou au mieux nuls, sont au coeur d’un projet.

Le principe : des cylindres horizontaux mobiles, placés entre deux portants verticaux, sont immergés face au courant et coulissent vers le haut/vers le bas (suivant le sens des tourbillons). C’est l’énergie cinétique créée que l’on récupère. Un cylindre seul est bien évidemment inintéressant. Mais l’équipe de recherche assurent qu’avec 33000 unités répartis sur 1.5 km², le Gigawatt est envisageable, la puissance d’un réacteur nucléaire.

Bien entendu, et au vu de la surface nécessaire, rivaliser avec le nucléaire n’est pas le but de cette technologie. Toutefois, chapeau bas à cette équipe qui veut mettre les tourbillons des courants à contribution.

Reportage vidéo, avec le professeur, des démonstrations, et des animations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :